« Va lentement ne te hâte pas, chaque pas t’emmène au meilleur instant de ta Vie »

Il y a quelques jours Thich Nhat Hanh a quitté son corps à l’âge de 95 ans. Grand Maître de Bouddhisme zen vietnamien et grand enseignant de méditation de Pleine Conscience, poète, artisan de paix , fondateur du Village des Pruniers en Dordogne, cet homme a été moine pendant presque 80 ans et a consacré sa vie à transmettre les enseignements du Bouddha de la plus simple manière, les rendant accessibles à tous, tout en en gardant l’essence primordiale et ancestrale. La pratique de la pleine conscience qu’il a enseignée toute sa vie est décrite depuis des siècles dans diverses soutras dont le Satipatthana sutta « les quatre établissements de la pleine conscience » et Anapanasati sutta sur la respiration consciente.

Etudiée et expérimentée ensuite par de nombreux médecins, scientifiques, psychiatres, psychologues, neurologues, la méditation de Pleine Conscience a trouvé sa place dans l’arsenal thérapeutique contribuant à soulager et éviter les récidives de troubles anxieux, voir dépressifs.

Au-delà d’un effet de mode, elle fait partie des ressources essentielles pour prendre rendez-vous avec nous-même l’espace d’un instant, nourrir notre joie et découvrir que le bonheur peut être là dans l’éphémère d’une respiration.

Depuis deux ans nous traversons tous des épreuves difficiles, chacun et chacune tentent de trouver ce qui pourrait l’aider à soulager sa propre souffrance.

En quête de zenitude, d’apaisement, nous cherchons ce qui pourrait nous extraire de notre bourbier intérieur. Plusieurs chemins s’offrent à nous pour autant qu’ils nous mènent réellement dans un espace de calme intérieur et qu’ils ne fassent seulement que déplacer ou étouffer nos problèmes.

Combien de fois nous sommes nous pris en flagrant délit de sur consommation de nourriture, ou en suractivité sportive, professionnelle …pour compenser, étouffer, oublier notre mal être ou nous anesthésier.

La pratique de la pleine conscience dans différentes activités de notre journée est une approche qui permet de cultiver la présence. Lorsque nous sommes en pleine conscience nous observons sans jugement le flot continu des phénomènes internes et externes tels qu’ils surgissent comme par exemple nos sensations corporelles, notre respiration, les sons, nos pensées, nos émotions.

La psychologie positive parle de flow (flux, flot ou courant) cet état auquel nous parvenons lorsque nous sommes complètement engagés, immergés, concentrés dans une activité et qu’en même temps nous pouvons ressentir une certaine satisfaction dans l’accomplissement de notre tâche.

Nous avons tous vécu des moments comme ceux là, des moments de grandes intensités de bien être et que nous aimerions reproduire les jours de disette et d’absence de quiétude.

Pour commencer à mettre plus de présence dans notre vie, commençons par ralentir.

Etant donné la course folle dans laquelle nous sommes engagés, ce n’est pas facile de sortir le nez du guidon et pourtant un simple son de cloche programmé sur notre portable toutes les demies-heures peut déjà chuchoter à nos oreilles : « Respire profondément trois fois et profite de ce moment pour te recentrer, rassembler ton esprit et ton corps dans l’espace de cet instant »

Et bien vous aller rire, il y a bien des fois où la première pensée qui arrive dans ma tête alors que le son de cloche retenti c’est « je n’ai pas le temps » et heureusement la suivante c’est « tu pourrais au moins sourire à la situation ».

Au fil du temps, j’ai pris le temps de m’arrêter ici pour un son de cloche ou le chant d’un oiseau, là pour le sourire d’un enfant à son parent, un rai de lumière qui troue le ciel noir. Et puis, de sons en sourires, de chants d’oiseaux en rayons de soleil, j’ai senti l’importance d’Etre Présente à l’instant et à tout ce qui pouvait nourrir mon émerveillement dans un monde où mon premier regard se porte inlassablement sur ce qui ne va pas.

Ce temps passé à m’émerveiller et à gouter pleinement l’instant, même s’il est bref, ouvre un espace en moi. C’est comme un pluie fine rafraichissante qui réveille des graines endormies. Dans cet espace, la promesse des graines germe et fleurit, imposant calme, douceur, force, sagesse, tendresse en moi-même. Trois respirations et je sens déjà que mon climat intérieur se transforme.

Respirer consciemment est pour moi la plus profonde des rencontres avec l’instant présent, cela me procure beaucoup de joie et bonheur.

Thich Nhat Hahn dit

« La méditation n’est pas une évasion mais une rencontre sereine avec la réalité »

Nous pouvons intégrer la pleine conscience dans notre vie de la plus simple façon. C’est d’ailleurs tellement simple que la plupart du temps nous omettons de le faire. Ces activités faites en pleine conscience contribuent à développer notre présence à l’instant en étant à l’écoute des sensations, des sons, des odeurs moments après moments. Notre concentration s’en trouve en même temps plus que renforcée. Cette concentration est essentielle pour vivre dans un monde où tout va de plus en plus vite, nous disperse et nous décentre.

  • S’arrêter et respirer au son de la cloche pré programmé dans notre téléphone ou notre ordinateur ou simplement pour écouter les oiseaux chanter
  • Prendre une douche ou se brosser les dents en pleine conscience
  • Boire une tasse de thé, manger un fruit en pleine conscience
  • Ralentir le pas et marcher en pleine conscience
  • Faire notre activité sportive en pleine conscience
  • …/… cette liste n’est pas exhaustive et nous pouvons être présents dans toutes les situations

Je vous joins ici une petite vidéo pour expérimenter et observer ce que fait votre esprit quand il la regarde.

Soyez attentifs aux mouvements de vos yeux qui se promènent dans l’image ainsi qu’à vos pensées et/ou aux commentaires (cette petite voix off qui a besoin d’étiqueter tout ce qu’elle vit comme agréable, désagréable, neutre, beau, moche, nul, super …)

Pouvez-vous choisir un point dans l’image sur lequel vous vous focalisez et écoutez comment vous vous sentez intérieurement lorsque vous êtes complètement absorbés par l’observation et donc pleinement dans l’instant présent ?

Nous pouvons cultiver la Présence et la Pleine Conscience à tout moment de notre vie et plus nous serons assidus dans l’entretien de notre jardin intérieur plus nous récolterons les fruits du mieux- être.

Je souhaite à toutes et tous un beau chemin où les pauses respiratoires seront le métronome d’une vie plus paisible, le son de cloche un moment privilégié pour retrouver une belle clarté d’esprit, la respiration une ancre pour retrouver la stabilité et l’essence de notre vie. Que cette pratique quotidienne transmute nos réactions en actions posées avec justesse au départ d’un cœur apaisé.

Hier n’est plus, demain n’est pas encore. Ensemble Soyons heureux dans le bonheur de l’instant : là est le plus beau cadeau de notre vie c’est peut-être pour cela que nous l’appelons Présent.

Vous pouvez trouver les livres de Thich Nath Hahn, O.Raurich, P.Delamillieure et F.Gheysen à la librairie l’Eau Vive, Place de la résistance à Caen. Toute l’équipe saura vous conseiller et vous guider dans vos choix.

Pour débuter, vous pouvez par exemple lire « le Miracle de la pleine conscience » de Thich Nhat Hahn et/ou « Où tu vas-tu Es » de Jon Kabat Zinn

Si vous souhaitez aborder la méditation de pleine conscience par le biais des enseignements du Bouddha vous trouverez les soutras énoncés ci-dessus commentés par Thich Nhat Hahn dans deux de ses livres :
 » La respiration essentielle » pour le Anapanasati Sutta et « Transformation et guérison » pour le Satipatthana Sutta . Les ouvrages de P.Delamillieure et F.Gheysen issus des travaux de P.Gilbert s’adressent plus aux professionnels.

Ma gratitude infinie s’élève comme une fumée d’encens vers le cœur de tous les enseignants inspirés et inspirants, passionnées et passionnants que j’ai eu la chance de rencontrer durant ces dernières décennies : Thich Nhat Hahn, Dat et Carole Phan, Professeur Pascal Delamillieure, Docteur Francis Gheysen,Le moine Choden, Paul Gilbert ,Annick Neveian, Russell Kolts et Olivier Raurich. Il ne me reste plus qu’à rencontrer Eckart Tolle pour assimiler complétement le pouvoir du moment présent.

« Gardons le coeur ouvert pour capter la moindre parcelle de Bonheur subtilement caché »

Partagez cet article

à découvrir également :

INTERDÉPENDANCE

« Va prendre tes leçons dans la nature C’est là qu’est notre futur » Léonard de Vinci   M’asseoir dans la nature et contempler. Contempler ce

Lire la suite »